Les avantages de courir sur un tapis de course

Les avantages de courir sur un tapis de course

10 raisons de courir sur un tapis de course

En période hivernale ou lorsqu’il y a du mauvais temps, il peut être pratique d’avoir un tapis de course chez soi ou un abonnement en salle de sport pour ne pas louper un entrainement.

La plupart des runners n’aiment pas trop courir en intérieur. Néanmoins, ce n’est pas parce que l’on n’aime pas quelque chose que c’est forcément mauvais. Bien au contraire…

Dans le cas de courir sur un tapis de course, les bienfaits pour votre corps, votre mental et votre entrainement sont très nombreux. Voici 10 bonnes raisons et avantages à courir sur un tapis de course.

1. Pratique quand il fait un mauvais temps

Déjà énoncé en introduction : le mauvais temps. Ça peut être l’excuse facile de se dire “il ne fait pas beau dehors, alors je ne sors pas”. Mais il ne faut pas entrer dans la facilité. Lorsque l’on parle de mauvais temps, c’est beaucoup de vent, de la pluie, de la neige ou encore du verglas.

Bien évidemment cela n’empêche pas toujours de sortir, il est tout à fait possible d’effectuer des sorties sous la pluie ou sur de la neige quand on est bien occupé. Ce qui est le plus problématique c’est de faire sa séance de fractionné par mauvais temps. Et c’est dans ce cas précis que le tapis de course devient votre meilleur ami 🙂

2. Permet de rester à la même allure

On entre dans le vif du sujet. Car oui, courir sur un tapis de course en salle n’est pas la chose la plus extraordinaire du monde. Il fait chaud, on court sur place, on ne profite pas du paysage, etc. Mais l’un des principaux avantages à courir sur un tapis de course, c’est qu’en règle général on reste à la même allure.

Oui, car une fois que l’on règle la vitesse à laquelle on souhaite courir cela ne change pas tout seul (sauf en cas de séance préétablie). Dans le cas ou lors d’une séance en extérieur on pourrait ralentir voire accélérer à certains moments sans réellement s’en rendre compte, le tapis permet quant à lui de rester à la même allure et donc nous empêche de ralentir. C’est très pratique pour travailler son allure constante.

3. Travailler sa foulée différemment

Courir en extérieur et sur tapis est totalement différent, surtout au niveau de la foulée. En extérieur il va y avoir des “obstacles” comme des trous, des bosses, un changement de dénivelé, des gens, etc.

Sur tapis on ne rencontre rien de tout cela. On court droit devant soi et c’est tout. Cela va principalement permettre de rester sur la même foulée, la foulée naturelle.

On peut rappeler également qu’étant donné qu’on va courir en intérieur et sur place, la résistance à l’air sera réduite. Afin de reproduire au mieux les conditions réelles d’une course en extérieur il est conseillé de courir sur tapis avec une pente de 1%. Grâce à ça vous pourrez, en plus de travailler votre allure constante, travailler votre foulée différemment.

4. S’entraîner en côte

Tout le monde n’a pas la possibilité d’aller courir en montagne. Si vous habitez en ville, il y a de grandes chances pour que vous ne courriez jamais avec du dénivelé. Pas facile pour préparer un trail dans ces conditions… Avec un tapis de course, vous pouvez régler vous-même le dénivelé, ou utiliser une App pour reproduire les pentes d’une course spécifique. Le tapis ajustera automatiquement son inclinaison à la course.

La plupart des tapis de course de qualité proposent un dénivelé jusqu’à +10%, mais sachez que certains modèles vont jusqu’à +40% ! C’est le cas par exemple de la gamme Incline Trainers de chez Nordictrack.

Si vous souhaitez investir dans un tapis de course, nous vous conseillons d’aller lire ce comparatif, vous y trouverez les clés pour bien choisir, ainsi qu’une sélection de modèles classés selon vos besoins.

5. Travailler son mental

Le fait de courir sur un tapis de course est souvent considéré comme plus difficile que de courir en extérieur. Dehors on va avoir le défilement du paysage, on va prendre l’air, on va croiser du monde, etc. Alors qu’en intérieur, il n’y a rien de tout ça. On court sur place, devant notre écran, devant le mur ou devant une fenêtre si on est chanceux.

Et c’est tout. Et c’est là qu’un gros travail sur notre mental apparait. Car si on veut que notre séance soit bénéfique et utile, il va falloir tenir longtemps dans ces conditions : rester à la même allure, avoir chaud, ne pas bouger, ne pas avoir la sensation de terre, de cailloux ou de béton sous nos pieds, etc. Notre mental est mis à rude épreuve et c’est vraiment dans ce type de moment qu’on le travaille.

10 raisons de courir sur un tapis de course

6. Éviter la circulation ou la nuit

Que ce soit en milieu urbain, dans les bois ou les champs, la nuit peut faire peur et peut être dangereuse pour un runneur. Beaucoup d’obstacles peuvent surgir et nous gêner dans notre pratique de la course à pied.

De plus, courir en ville n’est pas toujours agréable : on doit s’arrêter aux passages piétons, faire attention au trafic, etc. Cela nous empêche d’être à 100% dans notre course et c’est autant d’obstacles qui vont nous ralentir.

Ainsi, courir sur un tapis de course enlève tous ces obstacles et nous permet de courir à notre allure, sans gêner notre foulée, et sans prendre de risque.

7. Favorise le travail aérobie

Tout comme le travail de l’allure et de la foulée, le travail aérobie est au coeur d’une séance de course sur tapis. Le fait de courir sur un tapis de course, que ce soit en EF ou en fractionné, va nous permettre de réaliser un travail basé sur la constance et sans gêne. Et c’est dans ce type de moment que l’on va pouvoir réellement se concentrer sur un travail de type aérobie. Cela sera très favorable et bénéfique pour vos futures courses et sorties longues.

8. Gagner du temps

Si vous n’avez pas forcément le temps de sortir plusieurs fois par semaine, ou que vous ayez à choisir entre une séance de fitness, de musculation ou de course à pied, le tapis de course peut être un excellent moyen de réaliser deux séances en une seule.

Il vous suffit de vous rendre dans votre salle de sport, de vous échauffer sur votre tapis de course pendant plusieurs dizaines de minutes en effectuant le type d’entrainement que vous souhaitez et le tour est joué. Le reste de la séance vous pouvez faire ce que vous voulez. Et en l’espace d’une bonne heure, vous pouvez caler deux types d’entrainements.

9. Facilité d’hydratation

Il est vrai que le fait de courir sur un tapis de course facilite le fait de bien s’hydrater pendant une séance. On a notre gourde ou notre bouteille d’eau placée à portée de main et il devient alors très facile de bien s’hydrater au cours de sa séance.

Chose qui peut s’avérer problématique lorsqu’on court dehors. On n’a pas forcément envie de courir avec une bouteille à la main surtout lors d’une séance fractionnée (dans le cas où l’on ne court pas sur une piste par exemple).

10. Idéal pour travailler le fractionné long

Courir sur un tapis de course permet de travailler efficacement le fractionné long. C’est le type d’entrainement que les runners réalisent principalement en salle sur un tapis : une bonne séance de fractionné long.

L’objectif étant de courir à la même allure sans trop accélérer ou trop ralentir. Et ça, seul le tapis de course permet de le faire très efficacement. Pratiquer le fractionné long sur un tapis permet de rester constant dans l’effort et dans la foulée. Et par conséquent le mental travaille énormément, car cela va être très difficile de ralentir en plein effort.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCaptcha and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Continuer la navigation sur ce site implique votre acceptation.