Aliments : idées reçues et préjugés

Aliments: idées reçues et préjugés

Au cours de notre vie, nous avons reçu beaucoup de conseils, de recommandations concernant la façon de s’alimenter pour respecter au mieux notre organisme et lui permettre son bon fonctionnement. 

Cependant, beaucoup d’informations, fausses ou mal interprétées continuent de circuler, induisant en erreur les internautes. Et donc, naturellement un individu décide d’exclure un aliment de sa consommation à cause d’idées reçues de ce dernier.

Dans cet article, nous vous proposons de vous lister ces quelques aliments qui, faute d’approfondissement du sujet, souffrent de préjugés. 

Notons le bien, ces aliments peuvent être jugés positivement alors qu’ils contiennent quand même des risques pour la santé et d’autres négativement alors qu’ils sont bénéfiques pour la santé. Paradoxal non ?

Huile d’olive

Tout d’abord commençons par l’incontournable huile d’olive. Cette huile dont tout le monde « raffole » pensant faire attention à leur alimentation. Bien, laissez-moi vous dire que tout comme les autres huiles, l’huile d’olive est tout aussi grasse que l’huile de tournesol. Toutes les huiles, peu importe d’où elles proviennent contiennent 100% de lipides c’est-à-dire 100% de graisses soit 9kcal/g.

Épinards

Et vous aussi on vous a dit que les épinards sont les légumes les plus riches en fer ? Détrompez-vous ! Mais pour cette fois au moins ce n’est pas un préjugé mais plutôt une erreur scientifique. Il se trouve qu’il s’agit d’une virgule mal placée. En réalité, il n’y a que 2,5 mg de fer sur 100g. Ce sont des légumes faibles en fer, mais ils sont réputés aussi pour leur faiblesse en calories mais aussi leur richesse en vitamines.

Pain

Le pain est un aliment très riche en glucides complexes. Ces derniers sont la principale source d’énergie de l’organisme ; ils permettent le métabolisme et le fonctionnement du système nerveux central ainsi que du cerveau. Au lieu d’éliminer le pain de votre consommation il faudrait plutôt le privilégier car il rassasie suffisamment et vous évitera les gourmandises.

Le gras

Les aliments riches en matières grasses ont tendance à être évités, hors l’idéal serait de les limiter. En effet, le gras constitue une source d’énergie tout comme les glucides. Lorsqu’il n’y a pas assez de glucides dans votre alimentation, l’organisme puise son énergie des graisses. Les acides gras sont importants pour les cellules et le cerveau. D’ailleurs, ils contiennent des oméga 3 et 6 indispensables à l’organisme dont ce dernier ne peut produire.

 Les omégas 3 et les omégas 6 sont importants car ils sont liés à de nombreux phénomènes physiologiques telle que la qualité des membranes cellulaires ou encore le bon fonctionnement de certaines réactions inflammatoires et hormonales mais aussi, dans le bon fonctionnement des systèmes neurologiques et cardio-vasculaires.

Pâtes

Les pâtes font grossir, évitez d’en manger en grande quantité ou de façon répétitive, combien de fois avez-vous entendu ces phrases ? Un nombre incalculable de fois je suppose. Et encore, préjugés, les pâtes ne font pas grossir. Elles sont source de vitamine B, de fibres de magnésium et de protéines si elles ne sont pas cuites trop longtemps bien évidemment.

 C’est d’ailleurs le cas avec les féculents ou encore le riz. En effet, ce sont les accompagnements tels que le gruyère, le ketchup, le beurre… consommés en grande quantité qui vous font grossir, attention donc aux portions de nourriture et à la sédentarité.

Citron

Riche en vitamine C indispensable pour l’organisme, le citron est un aliment paré de vertus par ce qu’on peut voir sur les différents sites. Cependant, attention aux idées fausses comme le citron permettrait de maigrir en brûlant les graisses. Le citron n’est en aucun cas un brûleur de graisse, il permet juste une optimisation des effets d’une bonne hygiène de vie lorsqu’il est intégré dans une alimentation saine et équilibrée.

Quelques indications

Plusieurs personnes limitent leur consommation et suppriment des aliments de leurs régimes alimentaires en vue de perdre du poids ou simplement garder la ligne ; Ce qu’il faut retenir sur votre masse corporelle c’est que :

si vous ingérez plus de calories que vous n’en dépensez, vous allez souffrir de surpoids ou d’obésité,

si vous consommez autant de calories que vous en dépensez vous gardez le même poids,

 et si vous absorbez moins de calories que vous en dépensez vous allez alors perdre du poids, ou souffrir d’anorexie à la longue.

Cependant, il faut prendre en compte le fait que ce calcul peut ne pas être exact car beaucoup d’autres facteurs peuvent entrer en jeu tel que le stress ou les problèmes de thyroïdes.

La nutrition est très importante, il ne faut donc pas décider de supprimer des aliments juste parce que vous avez entendu dire que ce n’est pas bon pour la santé. Ce comportement peut entraîner une mauvaise alimentation, des carences alimentaires ou de la dénutrition ce qui d’ailleurs n’est pas bon pour la santé. 

Il faut respecter les besoins nutritionnels de votre organisme tout en faisant attention à votre hygiène de vie. Il faut faire l’équilibre entre votre alimentation et votre santé en mangeant sain, en limitant les portions pour ne pas plonger dans un déséquilibre alimentaire et en pratiquant au moins une activité physique.

Il ne s’agit pas de se priver de certains aliments, mais d’éviter les comportements malsains. Il faut manger à votre faim et lorsque vous avez faim. Pensez à varier votre alimentation. Les aliments riches en apports caloriques présentent une source d’énergie pour l’organisme. Toutefois, il faut faire attention pour ne pas tomber dans l’excès.

Tous les aliments que vous consommez sont importants pour votre santé car ils procurent les nutriments nécessaires pour le bon fonctionnement de votre organisme. Vous pouvez aussi utiliser des compléments alimentaires avec l’avis de votre médecin évidemment. 

N’hésitez pas à consulter un nutritionniste, il sera  beaucoup plus apte à vous conseiller sur les aliments à limiter concernant votre état de santé. 

Beaucoup de préjugés et de fausses informations circulent sur le net. Il faut tout de même pouvoir faire la part des choses et ne pas croire directement tout ce que vous lisez.

 De plus, des études peuvent être faites sur l’alimentation avec un groupe restreint. Par exemple, une étude peut démontrer que des individus souffrant d’indigestion après avoir bu du lait présentent des allergies liées aux produits laitiers, votre système n’est pas le même que le leur. En revanche cela n’implique pas forcément que vous aussi vous allez en présentez une intolérance, logique !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Continuer la navigation sur ce site implique votre acceptation.