Comment l’organisme transforme les aliments en énergie ?

Comment l'organisme transforme les aliments en énergie

Manger, marcher, courir, tous les petits faits et gestes que nous effectuons nécessitent un minimum d’énergie. Vous vous êtes déjà posé la question de savoir comment vous êtes en mesure de faire tout cela et pourquoi vous vous fatiguez. 

Dans cet article, nous allons vous expliquer le processus de transformation des aliments allant de la digestion à la transformation en nutriment.

Processus de transformation

Tous les aliments que nous consommons passent par deux étapes que sont la transformation mécanique et la transformation chimique.

Transformation mécanique

Au cours de l’étape mécanique les aliments sont broyés au niveau de la bouche à l’aide des dents (mastication) puis arrivent au niveau de l’estomac en traversant l’œsophage. Les différentes couches de ce dernier continuent le broyage grâce à des contractions. Enfin l’action se termine dans les intestins.

Cette action mécanique permet donc de réduire la taille des aliments et d’avoir des petits fragments qui vont pouvoir être attaqués plus facilement chimiquement parlant.

Transformation chimique

Quant à la dégradation chimique des aliments, elle se passe tout au long du tube digestif. Elle est assurée par des enzymes  comme l’amylase contenue dans  les sucs digestifs libérés par les glandes salivaires . 

La salive humidifie les aliments, quant aux enzymes, ils fragmentent les chaînes de sucre et d’amidon. Les aliments sont alors transformés en bol alimentaire et poussés au niveau de l’œsophage puis au niveau de l’estomac. Leur transformation continue dans l’estomac,  l’organisme digère les aliments en les mélangeant à des liquides : les acides chlorhydriques sécrétés par les glandes gastriques et la bile sécrétée par le foie. Une partie des aliments devient soluble grâce à l‘action des sucs gastriques et du brassage. En effet, les enzymes contenus dans les sucs digestifs découpent en parties les molécules des différentes catégories d’aliments.

Cette transformation s’achève dans l’intestin grêle où ces aliments deviennent des nutriments. Les glucides (sucres et amidons) se décomposent en un autre type de sucre : le glucose, les lipides se décomposent eux aussi pour procurer de l’acide gras et du glycérol, les protéines se transforment en acides aminés. Ces nutriments sont directement assimilables par l’organisme et c’est d’ailleurs dans l’intestin grêle qu’ils vont passer par le sang. Cette absorption est faite dans les villosités intestinales, tapies sur la paroi intestinale.

Cette transformation chimique est l’étape ultime dans la fabrication d’énergie.  Elle permet de détruire les grosses molécules dans le but de produire des nutriments capables d’être absorbés et utilisés par l’organisme comme carburant.

De la digestion à l’énergie

Les aliments non digérés passent dans le gros intestin, forment les excréments et sont poussés en dehors de l’organisme au niveau de l’anus.

Les nutriments qui proviennent de la digestion des aliments ingérés lors des réactions chimiques et mécaniques génèrent de l’énergie pour permettre le bon fonctionnement de l’organisme. 

Les macromolécules transformées en nutriments constituent la source d’énergie de notre organisme. Simple non ?

Notez que l’énergie que produit notre corps provient des aliments que nous mangeons ou buvons. Trois principaux nutriments fournissent de l’énergie à notre corps que sont : les glucides, les protéines et les graisses.  

Les glucides sont la plus importante source d’énergie ; en cas d’épuisement, l’organisme peut donc utiliser les protéines et les graisses.

La calorie, unité de mesure de la valeur énergétique des aliments

L’organisme a besoin d’apport énergétique pour fonctionner, son unité de mesure est la calorie, précisément kilocalories ainsi : 1000 calories = 1 kilocalorie (1000 cal = 1 kcal). 

Les besoins caloriques journaliers varient en fonction de la génétique et donc dépend de plusieurs facteurs tels que l’âge, le poids, le sexe et la masse musculaire. 

Ainsi, pour une activité modérée de 30 minutes, la femme a besoin de 1800 Kcal et l’homme de 2100 Kcal alors que lorsqu’il s’agit d’une activité intense, la femme a besoin de 2000 Kcal et l’homme 2500 à 2700 Kcal. Notez bien que ces chiffres peuvent varier d’un individu à l’autre.

Toutefois, il faut que les dépenses énergétiques et les besoins énergétiques soient équilibrés. Surveiller votre apport en calories permet en même temps de surveiller votre poids et permet de maigrir pour certains. Si vous consommez plus d’aliments caloriques qu’il vous en faut, vous risquez de vous retrouver en situation de surpoids ou d’obésité. Il faut donc revoir vos habitudes alimentaires. 

Vous pouvez tout aussi calculer votre indice de masse corporelle (IMC) pour évaluer votre corpulence et garder votre poids idéal, d’ailleurs, les médecins l’utilisent pour évaluer votre état nutritionnel. Un faible IMC ou un IMC élevé entraîne un risque sur la santé, ayez donc un bon équilibre alimentaire. 

Que notre corps soit au repos ou en activité, il a toujours besoin d’énergie. De ce fait, il y a le métabolisme basal ou métabolisme de base. Il s’agit de la quantité minimale d’énergie dont le corps a besoin pour maintenir ses fonctions vitales telles que la respiration par exemple. Le taux métabolique de base, plus connu sous l’acronyme BMR, consiste en la quantité d’énergie utilisée par le corps au repos.

Les aliments à privilégier

Pour qu’un métabolisme énergétique soit optimal, il faut que les aliments consommés contiennent suffisamment de nutriments, d’ailleurs, tous les aliments en procurent mais il en existe certains qui contribuent plus à la production d’énergie que d’autres :

  • Banane
  • Poisson (Saumon, thon)
  • Grains entiers (Riz brun, avoine, blé)
  • Oeuf
  • Miel
  • Lentilles
  • Fruits secs
  • Graines (Graines de tournesol, graines de sésame, graines de lin)

On peut également inclure les aliments contenant des glucides, des fibres, des protéines et des vitamines antioxydants et sels minéraux. Il faut aussi prendre en compte les aliments forts en apport calorique. 

Si les aliments que nous consommons ne sont pas riches en nutriments, le processus de métabolisme ne fonctionne pas correctement et c’est pour cette raison que vous vous sentez fatigués. Il est donc impératif de répondre aux besoins nutritionnels de votre organisme. Si vous pratiquez une activité physique vos besoins en calories ne peuvent pas être les mêmes que pour une personne sédentaire. 

Alors, vous comprenez maintenant pourquoi il est important de surveiller son alimentation et d’avoir un régime alimentaire équilibré ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Continuer la navigation sur ce site implique votre acceptation.