Top 5 des raisons de se désinscrire de sa salle de musculation

Top 5 des raisons de se désinscrire de la salle de sport

Vous le savez surement, en 2017, il est compliqué de vivre dans un corps médiocre. C’est pourquoi, chaque mois, on est des milliers à se jeter sur les salles de sport, pensant que c’est le meilleur moyen de sauver notre dernier bouton de chemise…

Mais est-ce une si bonne idée? C’est personnellement ce que j’ai cru pendant des mois, avant de me diriger vers un entraînement à domicile. Voici les raisons qui m’ont fait “changer de bord” :

1) Trop cher !

Le prix moyen d’une salle de sport en France est d’environ 50€. 50€ par mois, cela fait 600€ l’année, et 600€ c’est le prix que vous allez payer pour aller vous dorer la pilule pendant 2 semaines sur la côte d’Azur. C’est donc un sacré petit budget. D’autant plus, que souvent, l’un va avec l’autre : si vous bossez toute l’année pour éliminer votre bouée de sauvetage c’est notamment pour exhiber vos carrés de chocolat sur la plage. Et si vous optez pour une station balnéaire pendant vos vacances d’été, ce n’est certainement pas pour servir de faire-valoir au maître nageur bronzé en short moulant.

Et on ne parle même pas du coût de l’essence pour se rendre en salle, ou du prix des petits débardeurs moulants que vous allez acheter pour ne pas faire trop tâche devant la petite blonde qui fait des squats les mardi de 19 à 20h…

Les salles low-cost? Là vous devriez vous en sortir pour 30€/mois, mais c’est sans compter les douches payantes, les casiers en carton, les machines qui vont rester en panne pendant 3 mois… et surtout, les 15 min d’attente avant d’accéder à une machine libre les soirs de semaine.

2) C’est chronophage !

On n’a pas tous la chance d’habiter juste au-dessus d’une salle de sport… Donc, entre le transport, le temps de se changer au vestiaire, le temps de se doucher, le temps à attendre entre chaque série, le temps de discuter avec le jacky qui veut se faire des amis à la salle, le temps à attendre que sa machine se libère, cela fait beaucoup de temps perdu. Et malheureusement, le manque de temps, c’est un point commun que nous partageons tous (ou presque)!

3) Eviter l’ambiance “beauf” !

L’ambiance camping c’est sympas l’été mais tout au long de l’année, entendre des “tu penses quoi de mes pecs mec?” ou “put*** je lui craquerais bien son legging à elle”, cela peut vite devenir saoulant. Et je ne parle même pas des mecs qui gonflent leur muscles devant la glace, se grattent les c*** entre chaque série, ou qui font des pompes en position équilibre en espérant attirer l’attention de la petite brune qui fait de l’elliptique au fond de la salle.

4) Trop de monde !

Les salles sont de plus en plus remplies, surtout les lundis (culpabilité des verres engloutis pendant le week-end), le mois de janvier (le mois des bonnes résolutions), les mois de mai et juin (l’objectif plage approchant à grands pas), le mois de septembre (retour des vacances)… Bon, tout le temps en fait! Bien sur, si vous allez à la salle un mardi matin à 10h, vous ne risquez pas de croiser grand monde. Mais malheureusement, on n’a pas tous la chance d’être RMIstes à temps plein ou entrepreneur à succès. Donc comme tout le monde, vous ferez vos 15 min d’attente pour chaque machine, et vous devrez vous trouver une place entre deux bodybuildeurs ruisselant de sueurs dans les vestiaires. D’ailleurs… Il te reste encore combien de séries mec?

5) Le parfum des vestiaires !

Été, automne, hiver, printemps, l’odeur des vestiaires homme reste globalement la même (avec un pic en période de canicule tout de même) : un savant mélange d’odeur de rat musqué et de poils pubiens humides. Cela peut vraiment surprendre la première fois. Certain disent que l’on s’y habitue mais c’est probablement un placebo pour se convaincre que l’on est un homme viril, et qu’il n’y a rien de mieux que l’odeur du “mâle” pour se transcender à la salle.

 

Et vous, vous voyez autre chose?

Vous n’êtes pas convaincu? Jetez un œil à nos programmes d’entrainement spécialement conçu pour la maison !

 

Thomas HFT

Un commentaire sur “Top 5 des raisons de se désinscrire de sa salle de musculation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *